Mélanie Chollet

Ingénieure sûreté nucléaire

Son profil LinkedIn

Mon parcours

  • 2003-04 : Licence Géosciences à Lyon
  • 2004-06 : Master STPE (parcours T&P) à Lyon
  • 2006-10 : Thèse de minéralogie expérimentale (Laboratoire de Géologie de Lyon).

Aujourd’hui, je suis…

… ingénieure de qualification d’équipements nucléaires pour le projet international de fusion ITER, en construction en Provence. Il s’agit de s’assurer que les équipements nécessaires à la mise en sûreté de l’installation vis a vis de la population seront disponibles et fonctionnels en cas d’accidents. Une séquence de tests est réalisée (table vibrante, champs magnétiques…) pour vérifier le bon fonctionnement de l’équipement dans les conditions qu’il subira.

Ma formation à Lyon

La formation en géosciences à Lyon m’a permis de développer plein d’outils indispensables pour mes activités : multidisciplinarité (et capacité à intégrer un nouveau sujet rapidement), méthodes numériques, mécanique des fluides et des structures, etc. Ce qui fait la différence aujourd’hui est probablement l’aspect multidisciplinaire, absolument indispensable en géosciences mais aussi dans un grand groupe de recherche, et qui fait que l’on sort de notre formation en étant capable d’interagir avec des scientifiques d’horizons et de champs d’expertises très variés.

Des conseils ?

Au-delà des connaissances en géosciences en elle-même, j’ai surtout gardé des méthodes de travail, d’apprentissage et de communication. Dans la suite, ce seront ces outils-là qui feront la différence, ne les négligez pas

fr_FRFrench